Connection

D’Îles en Doc - Prog 1er semestre 2017

D’Îles en Doc est un nouveau rendez-vous mensuel, à l'île de la Réunion, pour découvrir les films documentaires réalisés dans les îles de l’Océan Indien, porté par En Quête Prod, en partenariat avec 6 lieux de projection : la Cité des Arts à St Denis, le Séchoir à Piton St Leu, Lespas Leconte De Lisle à St Paul, la Médiathèque du Tampon, la Médiathèque de St Pierre, l'Auditorium de St Joseph.

Télécharger le flyer du programme du 1er semestre 2017 au format PDF

La programmation de février à juin 2017 :
- Février : "Madame Desbassayns" de William Cally (101 mn - En présence du réalisateur - Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=fsrOZ7I7OnA)
« Mariée peu avant ses 15 ans au quadragénaire Henri-Paulin Panon Desbassayns, la jeune créole Hombeline Gonneau Montbrun va entamer un parcours hors du commun et se retrouver à la tête de la plus puissante famille de propriétaires de terres et d’esclaves de l’île Bourbon (île de La Réunion). Au fil de sa très longue existence, un véritable mythe s’est forgé autour de sa personne. Elle évoque aujourd’hui encore, dans l’imaginaire populaire, une icône à l’aura pour le moins ambiguë. Si les chroniques coloniales nous parlent d’elle comme de la « Seconde Providence », son surnom historique, il s’avère en vérité que les légendes orales la dessinent plutôt comme une incarnation du Mal et des abominations de l’Esclavage. »

- Samedi 4 février, 16h, Médiathèque du Tampon : entrée libre
- Dimanche 5 février, 17h, Cité des Arts / Saint Denis : 5 €
- Mardi 7 février, 18h30, Le Séchoir / Piton St Leu : 5 €
- Vendredi 10 février, 18h30, Auditorium Harry Payet / Saint Joseph : entrée libre
- Samedi 11 février, 16h, Salle Lislet Geoffroy / Médiathèque de Saint Pierre : entrée libre

- Mars : "Maloya, j’écris ton nom" de Anaïs Charles-Dominique (85 mn - En présence de la réalisatrice - Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=sqdW9DfY0kM)
« Du Mozambique en mai 2014, au Danemark en juillet 2015, en passant par la Réunion (Paniandy, les Camélias, Saint-Denis, Saint-Leu, Saint-Benoît), ce film est un voyage au cœur du Maloya de deux artistes habités par cette musique ancestrale, magnifique ode à la liberté.
Christine Salem et Olivier Araste sont deux chanteurs de Maloya : chacun à la tête d’un groupe qui connaît la gloire, ils sont charismatiques, "habités" par cette musique héritée des esclaves, qui s’apparente à un blues réunionnais. Leur inspiration est mystique. Ils invoquent les ancêtres pour leur demander force et protection. Chacun à leur manière, ils écrivent l’histoire du Maloya moderne. Ils écrivent le nom d’un Maloya qui continue, sans relâche, à crier sa soif de liberté. »

- Samedi 4 mars, 16h, Médiathèque du Tampon : entrée libre
- Dimanche 5 mars, 17h, Cité des Arts / Saint Denis : 5 €
- Mardi 7 mars, 18h30, Le Séchoir / Piton St Leu : 5 €
- Vendredi 10 mars, 18h30, Auditorium Harry Payet / Saint Joseph : entrée libre
- Samedi 11 mars, 16h, Salle Lislet Geoffroy / Médiathèque de Saint Pierre : entrée libre
- Jeudi 16 mars, 19h, Lespas Leconte Delisle / Saint-Paul : 5 €

- Avril : "Rassine Monmon, Papa" de Michael Gence et du collectif Nawak (80 mn - En présence du réalisateur - Bande annonce : https://vimeo.com/132091568)
« 1963, le tout jeune département français de la Réunion atteint les 400 000 habitants, dont la moitié a moins de 20 ans. 1963, encore, Michel Debré (ancien 1er ministre de DeGaulle) devient député de La Réunion et entame une politique démographique qui va du contrôle des naissances à « l'exportation » en France d'un grand nombre de jeunes réunionnais, voire des enfants, se servant d'institutions telles que l'armée, la fonction publique et les organismes sociaux. Pour cela, il crée le Bureau pour le développement des migrations intéressant les départements d’outre-mer (le Bumidom). Je suis allé à la rencontre de plusieurs de ces migrants qui, comme mes parents, ont franchi l'océan sous l'impulsion de l'état français. Ce 1er tome pose le contexte dans lequel mes parents ont « désoté la mer» pour un aller sans retour pour l'hexagone, à la fin des années 60. L'histoire de toute une jeunesse réunionnaise déboussolée, à qui on a séché tout espoir de développement au pays natal, vécue comme une promotion sociale, pour quelques uns, et pour de nombreux autres, comme un exil. »

- Samedi 1er avril, 16h, Médiathèque du Tampon : entrée libre
- Dimanche 2 avril, 17h, Cité des Arts / Saint Denis : 5 €
- Mardi 4 avril, 18h30, Le Séchoir / Piton St Leu : 5 €
- Vendredi 7 avril, 18h30, Auditorium Harry Payet / Saint Joseph : entrée libre
- Samedi 8 avril, 16h, Salle Lislet Geoffroy / Médiathèque de Saint Pierre : entrée libre
- Jeudi 20 avril, 19h, Lespas Leconte Delisle / St Paul : 5 €

- Mai : "Rendala, le Mikéa" de Alain Rakotoarisoa (52 mn - En présence du réalisateur - Bande annonce : https://vimeo.com/190683639)
« Dans le sud-ouest de Madagascar se trouve une vaste forêt sèche. Depuis des siècles, les Mikea y vivent de chasse et de cueillette. Fortement encouragé par un programme de protection de l’environnement, attiré par le monde moderne et la promesse d’un avenir meilleur, Rendala a quitté sa forêt natale et le reste de sa communauté pour s’installer avec sa famille quelques kilomètres plus loin, dans le village d’Andravitsazo. Mais cinq ans après, son constat est amer. Ni l’eau, ni le centre de soin, ni l’école ne sont réellement au rendez- vous. Que va-t-il faire ? »

- Mardi 2 mai, 18h30, Le Séchoir / Piton St Leu : 5 €
- Samedi 6 mai, 16h, Médiathèque du Tampon : entrée libre
- Dimanche 7 mai, 17h, Cité des Arts / Saint Denis : 5 €
- Vendredi 12 mai, 18h30, Auditorium Harry Payet / Saint Joseph : entrée libre
- Samedi 13 mai, 16h, Salle Lislet Geoffroy / Médiathèque de Saint Pierre : entrée libre

- Juin : "L’école des Haut" de Danielle Jay (52 mn - En présence de la réalisatrice - Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=jeaShVb8Xg8)
« Tous les lundis matin, Anne-Christine Gimenez marche plus de 3 heures pour rejoindre son école de l’Ilet à Bourse, en plein cœur du Cirque de Mafate, à 850 m d’altitude. Et ce, depuis plus de 10 ans ! Sa classe est constituée d’une douzaine d’enfants de 2 à 12 ans, de la petite section au CM2. Avec Anne-Christine, on ne s’ennuie jamais, et pour rien au monde les enfants ne manqueraient l’école, même quand la pluie tombe à verse parce que… « on n’est pas en sucre, on ne fond pas ! ». Parmi leurs nombreuses activités, les enfants répètent une pièce de théâtre « Le Roi Cabri » qu’ils ont écrite avec l’aide de 2 intervenants à l’occasion d’une résidence d’écriture. Un jour, Anne- Christine leur annonce : « J’ai une GROSSE surprise ! »… A l’âge où d’autres prennent leur retraite, Danielle Jay, photographe reconnue pour son magnifique livre « Entre Cirques et Pitons », signe là son tout premier film. Pendant plus de 2 ans, elle aura fait d'innombrables aller-retour à l'Ilet à Bourse, toujours à pied, passant parfois par Salazie quand la Rivière des Galets était impraticable. Malgré les nombreuses difficultés, elle n’a jamais baissé les bras. »

- Vendredi 26 mai, 18h30, Auditorium Harry Payet / Saint Joseph : entrée libre
- Samedi 3 juin, 16h, Médiathèque du Tampon : entrée libre
- Dimanche 4 juin, 17h, Cité des Arts / Saint Denis : 5 €
- Mardi 6 juin, 18h30, Le Séchoir / Piton St Leu : 5 €
- Samedi 10 juin, 16h, Salle Lislet Geoffroy / Médiathèque de Saint Pierre : entrée libre

Connection or Inscription