Connection

Carton rouge

carton rouge 1300

"Carton rouge" un film de Mohamed Saïd Ouma - 52min/90mn
(En développement - Date prévisionnelle de PAD : fin 2019)

Aux Comores, trois athlètes féminines musulmanes luttent pour s’émanciper, le sport devenant leur moyen d’expression. Dans ce pays miné par la mauvaise gouvernance, la pauvreté et l’exil, ces femmes révèlent la force et la beauté de leur engagement à construire leur avenir chez elles contre toute attente.

Les Comores sont un archipel de l’Océan Indien composé de quatre îles dont une (Mayotte) est restée française après la décolonisation, ce que les Comores et l’ONU condamnent. Dans ce pays miné par la mauvaise gouvernance, la pauvreté et l’exil, pays musulman où les femmes endurent une pression constante, trois joueuses de l’équipe nationale de basket, liées par l’amitié et la solidarité, choisissent de rester.

Jour après jour, elles construisent leur autonomie et leur amour pour leur patrie. Le basket est un moyen de s’évader mais aussi de s’exprimer et se réaliser pleinement.

Oulouhou Mohamed est la plus douée, mais elle est aussi mère et fait vivre son foyer. Elle jongle quotidiennement entre un emploi de serveuse et sa passion pour le basket qu’elle désire transmettre aux jeunes en devenant coach.

Hassanati Halifa est accro au sport. Elle joue à haut niveau au basket, au foot et au hand. Elle fait aussi partie des forces spéciales de l’armée des Comores. C’est une célébrité locale. Hassanati conjugue le sport, le patriotisme et la volonté de protéger sa vie privée de la morale religieuse imposée aux femmes.

Razia Chatoi est la plus jeune des trois. Le basket est pour elle une voie d’évasion et un moment de liberté dans une vie très occupée. Elle dirige le service de facturation de l’aéroport international de Moroni. Razia construit littéralement son autonomie en bâtissant sa propre maison.

La structure narrative du film nous plonge dans le quotidien de ces trois femmes, où s’immisce une quête pour décrypter les tensions politiques entre les Comores et la France ayant conduit au boycott des Jeux des Iles par les Comores en 2015 et où furent sacrifiés les rêves de nos protagonistes de représenter leur pays à très haut niveau.
CARTON ROUGE est l’histoire de ces trois athlètes féminines musulmanes qui luttent pour s’émanciper, faisant du sport l’instrument de leurs choix. Ce portrait intime révèle de jeunes et beaux esprits résilients qui refusent d’abandonner et qui s’engagent dans leur pays contre toute attente.

 

Intention du réalisateur

Le récit premier suit le quotidien de Razia, Hassanati et Oulouhou. Le sous-texte politique est véhiculé par l’utilisation originale d’archives prises au coeur du scandale politique des Jeux des Îles de l’Océan indien 2015, où la délégation comorienne en pleine cérémonie d’ouverture, a décidé de quitter le stade et de boycotter les Jeux.
L’événement cristallise les tensions qui s’aggravent entre la France et les Comores depuis plus de quarante ans. Mohamed s’est retrouvé témoin de ce scandale diplomatique des Jeux des Îles 2015 et a donc des images d’archive uniques, avec lesquelles il va jouer pour ouvrir le débat tout au long du film. Les protagonistes réagiront à ces images qu’il leur diffusera sur différents écrans : sur la télévision du salon chez Oulouhou, en public dans un restaurant ou encore durant une virée en taxi, on entendra des passages comme s’ils étaient en direct à la radio.
Les raisons du conflit diplomatique entre la France et les Comores, la responsabilité et le rôle des dirigeants, apparaissent lentement et parviennent à peindre un paysage complexe d’un pays dont le vrai champion est bien le peuple.
Quand le sport rencontre la politique, ce sont souvent les sportifs qui en sont les véritables victimes. En termes de narration, Carton rouge met l’accent sur eux, et évite un discours frontal sur un sujet très sensible.

Connection or Inscription