Connection

Festival du Film Militant 2018 aux Yourtes en Scènes

affiche festival film militant 2018Pour la 2ème année, En Quête Prod et Ciné d'îles accompagnent le Festival du Film Militant de la Réunion aux Yourtes en Scènes les 13, 14 et 15 avril. Festival organisé avec les Yourtes en Scènes, ATTAC Réunion et la Lanterne Magique. Nous serons présent tout au long du festival pour échanger avec plaisir avec le public et participer à l'organisation.

Invités : Rashid Oudji et Frédéric Raguénès

Toute l'information sur http://yourtesenscene.com/avril-2018-2eme-edition-du-festival-du-film-militant/

bouton ffm 2018 reservez en ligne 400

 

Le programme Complet

Vendredi 13 avril - UN FILM – UN CONCERT (Soirée 10 euros)

18h30 – J’ai marché jusqu’à vous, un film de Rashid Oudji

(projection en plein air sur écran géant et en présence du réalisateur)

Ils ont moins de 18 ans, on les appelle les « Mineurs Isolés Etrangers ».  Venus seuls, principalement d’Afrique et du Moyen Orient, ces voyageurs sans visas débarquent à Marseille, au terme d’un long périple. En attendant leur majorité, ils sont censés se trouver sous la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance. Mais avant cette « mise à l’abri » rarement immédiate, ces jeunes subissent la rue, les réseaux malveillants et la suspicion des institutions.

Un parcours éprouvant filmé avec distance et pudeur par les caméras de Rachid Oujdi qui révèle un double paradoxe. Car à leur majorité, ces jeunes n’auront, peut-être, pas la possibilité de rester sur le territoire français.

20h30 – concert – Tapkal

A la Réunion, la musique de Tapkal prend sa source dans le cirque de Cilaos. Plus précisément, chez Ananda. Elle est la fille d’Alain Peters, l’emblématique poète réunionnais. Ananda s’est longtemps tenue à l’écart de cet héritage, mais la musique a fini par la rattraper. Fin 2015, un hommage à son père a déclenché la formation d’un premier trio, avec Gilles Lauret (neveu du ségatier Max Lauret) et Sami Pageaux-Waro (fils de Danyèl Waro). Gilles est au Ubass (ukulélé basse) et au merlin (petite guitare québecoise), Sami à la batterie, enfin Ananda au chant et à la takamba (luth africain) de son père. Pendant un an, ils ont musclé les orchestrations et épicé une potion où s’entrechoquent l’énergie du rock, la liberté du jazz, les chansons vagabondes et le rythme ternaire du maloya. Complété en 2017 par Julien Grégoire, à la flûte traversière et au clavier /vocodeur, le quatuor s’est converti en supergroupe réunionnais. Les textes d’Ananda y remontent du tréfonds de son âme et éruptent dans une voix brûlante.

Samedi 14 avril

14h30 – Le scandale de l’évasion fiscale

Le scandale de l’évasion fiscale, révélations sur les milliards qui nous manquent, est un reportage de l’émission Cash Investigation sur les grandes entreprises et les grandes fortunes qui minimisent le montant de leurs impôts grâce au savoir faire d’avocats et d’experts payés très cher, avec la complicité des banques et de certains États et politiques, alors qu’ils nous privent et nous imposent toujours plus de taxes, d’impôts, soit-disant pour nous sortir de la crise et de la dette qu’ils ont créé pour s’enrichir.

16h30 – Perdus entre deux rives, les Chibanis oubliés

Ils s’appellent Abdallah, Ahmou, Mohamed, Ramdane, Salah, Sebti, Tahar.  Ils sont venus d’Algérie entre 1951 et 1971, seuls, pour travailler en France, et prévoyaient, un jour, de repartir au pays. Les années se sont écoulées, ils sont maintenant retraités et ils sont toujours là. Pas complètement d’ici, plus vraiment de là-bas, après une vie professionnelle décousue, une vie familiale déchirée, ils viennent finir leurs vieux jours à Marseille, seuls. D’ici, le pays natal n’est pas loin, presque à l’horizon lointain. La nostalgie disparait peu à peu. Après l’exil et le déracinement, c’est la solitude qui berce les derniers jours de ces oubliés des 30 Glorieuses. Filmés avec douceur et tendresse, ces Chibanis sont à la fois lumineux et beaux, drôles et attachants.

Débat en présence de Rachid Oujdi

18h30 – Film jeune public Ma vie de courgette

Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux.

18h30 – Violences policières

Depuis 2012, le vidéaste militant Frédéric Raguénès filme les ZAD, les mobilisations et les violences policières. Ce documentaire est un montage de toutes ces mobilsations.

Débat en présence de Fréderic Raguénès.

20h30 – La cigale, le corbeau et les poulets

L’histoire Toutes les polices de France sont aux trousses de la mystérieuse « Cellule 34 » qui menace de mort le président de la République. 150 policiers dont la brigade antiterroriste débarquent dans un petit village de l’Hérault. Qui sont ces dangereux papys accusés d’être le corbeau ?

C’est l’histoire invraisemblable d’une farce juridique qui aura inquiété jusqu’à l’Elysée et fait débouler l’élite de la police antiterroriste dans un petit village de l’Hérault où une bande de villageois aux gabarits plutôt Obélix qu’Astérix résistent. Ces drôles de zouaves ont très bien compris que la démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Une fable de la France d’aujourd’hui.

DIMANCHE 15 AVRIL

14h30 – Notre dame des luttes

Un documentaire consacré à la lutte des opposants à Notre Dame des Landes. Ce document laisse volontairement la parole aux opposants, ceux de la première heure comme l’agriculteur Michel Tarin et ceux arrivés plus récemment sur le site pour lutter contre le projet d’aéroport du Grand Ouest. Ainsi Killian, 21 ans : « Une amie m’a proposé de venir avec elle (NDLR : à la manif du 17 novembre). Depuis je ressens que je dois rester ici en fait, parce que c’est quelque chose de magique, un endroit où humainement y’a des liens qui grandissent, des liens humains pas des liens intéressés. Tous les Zadistes expriment ainsi une solidarité, une expérience de vie et de lutte en commun : « chacun a sa place, ici on est plein de petits morceaux qui viennent faire un grand tout ».

Débat avec Lolita Monga, Laurent Zitte et Fréderic Raguénès

15h45 –  Atelier la place des femmes dans les medias

16h30 – Des clics de conscience

Des pétitions, nous en signons de plus en plus sur internet. Mais que deviennent réellement ces clics une fois nos signatures récoltées ? En lançant #YesWeGraine, pétition destinée à préserver les semences traditionnelles, Alexandre et Jonathan ont mis en lumière la puissance du pouvoir citoyen. D’espoirs en désillusions, des potagers à la COP21, du Mexique au Sénat, Des Clics de Conscience fait germer le désir d’une reconquête démocratique.

18h30 – Les femmes du bus 678

Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

Débat avec l’association Chances Egales

Connection or Inscription